Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le journal de Cécile
  • Le journal de Cécile
  • : Bienvenue sur le Journal de Cécile ! Vous y découvrirez des photos de mes réalisations en perles, animaux, arbres, fleurs, bijoux et tissages, des schémas, mes coups de coeur... N'oubliez pas de laisser vos commentaires !
  • Contact

Partenariats

LOGO SCRAPCOOKING MARQUE DEPOSEE

 

 

cakemart france weblogo logo

Info

 
Aucun patron ne sera envoyé, les références de chaque modèle sont indiquées dans chaque article.



 
 

Une réalisation vous plait ? N'hésitez pas à visiter ma boutique en cliquant sur ce logo ;)

 

 

Instagram

 

Suivez-moi également sur Instagram !

 

Et sur Pinterest !

 

patrons.gif
Retrouvez des articles de loisirs créatifs dont je n'ai plus l'utilité sur A little mercerie.

 

 

J'aime m'y promener

Conseillère Guy Demarle

7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 06:00
allaitement



  J'ai cet article depuis longtemps en projet mais je n'arrivais pas à me décider... Le voici enfin ! J'espère par ailleurs ne choquer personne, mais en manque d'informations quand j'en ai eu besoin, je me suis dit que mon expérience pourrait servir.

  Dès le début de ma grossesse, mon choix était fait : j'allaiterais mon enfant. Je n'ai pas vu spécialement de mamans allaiter dans mon entourage mais c'était quelque chose que j'avais envie de tenter.

  Lorsque Nina est née, nous avons été de suite peau à peau, pendant plusieurs heures (les sages-femmes nous avaient même oubliées, nous abandonnant à notre intimité !). Nina n'a jamais réussi à trouver le sein toute seule, ou tout du moins à le prendre. La sage-femme est venue nous aider un peu en voyant que Nina tatonnait, mais sans succès. On m'a alors dit : "Tant pis, ce sera pour plus tard..."

  Sauf que plus tard, c'était déjà presque trop tard... Malgré diverses tentatives les premiers jours, Nina ne réussissait pas à téter ou bien nous n'arrivions pas à l'aider... Toujours est-il qu'elle ne mangeait pas et a fini par être déshydratée. Décision a alors été prise de lui donner un peu de lait artificiel, en complément, pour ne pas abandonner totalement l'allaitement.

  L'équipe de l'hopital de Cahors me sentait motivée pour réussir et voulait donc m'encourager dans ma démarche. Une sage femme ou une puéricultrice venait me voir pour chaque mise au sein, pour m'aider, me conseiller, me montrer diverses positions et aider Nina à enfin prendre ce sein... C'était laborieux mais au bout de mes six jours d'hospitalisation, cela semblait en place, Nina avait repris du poids et nous sommes donc rentrées à la maison. La montée de lait tarder à se faire, mais le gynéco m'a conseillé de prendre du galactogyl pour stimuler.

  Nina s'endormait systématiquement à chaque tétée, elle cherchait beaucoup avant d'arriver à prendre le mamelon et à le têter.
 
  Alors qu'elle n'avait que 15 jours, elle s'est mise à pleurer à chaque mise au sein, il nous (parce qu'Olivier était là pour essayer de m'aider) fallait une heure pour qu'elle se mette enfin à téter pour finalement s'endormir quelques minutes après... Tant est si bien qu'elle a fini par passer 13h sans manger, et là, c'était trop.

  Sans compter que j'avais de terribles crevasses sur les seins, je saignais à chaque tétée, et j'appréhendais donc à chaque fois.

  J'ai foncé chez le médecin pour me faire prescrire un tire-lait et à la pharmacie acheter un lait de complément et nous avons pris la décision de passer au biberon, tant pis pour la mise au sein, si j'arrivais à lui donner mon lait au biberon et qu'elle mange enfin, cela me suffisait.

  Je me suis vite rendue compte que je n'avais vraiment pas beaucoup de lait alors que Nina se jetait sur le lait artificiel, parce qu'elle avait vraiment faim.

  Nous avons donc commencé un "tire-allaitement" mixte : nous alternions le lait que je tirais avec le lait artificiel. Et Nina s'est enfin mise à prendre du poids et à aller mieux.

  Après de nombreux efforts, j'ai réussi à suffisamment stimuler ma lactation pour, au bout de deux mois, pouvoir nourrir Nina exclusivement au lait maternel. J'ai même réussi à faire des réserves dans mon congélateur avant de reprendre le boulot.

  Reprise que j'appréhendais, de peur de ne plus avoir assez de lait, alors que je m'étais fixée comme objectif les 6 mois de ma fille.

  Et finalement, j'ai pris mon rythme : un tirage le matin au réveil, un tirage le midi au boulot, un tirage le soir en rentrant et un tirage au coucher... Et j'ai tenu 23 semaines (c'est à dire jusqu'aux 5 mois et demi de Nina) !

  La pédiatre m'a félicitée car elle m'a dit qu'il était admirable de pouvoir continuer un allaitement maternel exclusif en ayant repris le boulot et que même si j'arrêtais avant les 6 mois, je pouvais être fière de moi.

  Ceci dit, au fond de moi, je reste sur un sentiment d'échec. Parce que je n'ai pas su mettre ma fille au sein et l'aider à téter... Parce que j'aurais du être persévérante et me rendre compte que mes crevasses étaient certainement dues à une mauvaise position (mais nous en avons essayé tellement pour que Nina parvienne enfin à téter !)

  Même si j'ai reçu la plupart du temps de bons conseils à la maternité de Cahors, je sais également aujourd'hui qu'ils n'étaient pas tous bons (vouloir à tout prix pincer le sein pour aider Nina à le mettre dans sa bouche ou bien lui maintenir la tête pour qu'elle reste près du sein n'étaient pas de bonnes idées, à mon avis, et pourtant, c'est ce qu'a fait une des personnes lors de mon séjour, mais c'est la seule qui s'y soit prise ainsi).

  Je recommande d'ailleurs la lecture de "L'allaitement", du docteur Marie Thirion.

  Dans les autres trucs qui m'ont aidée à stimuler ma lactation, il y a le bien connu Galactogyl qui m'a permis une ou deux fois de donner un coup de pouce, à condition d'en prendre énormément sur une courte période.

  Sans oublier la tisane d'allaitement, dont j'ai bu des dizaines et des dizaines de litres à longueur de journée et bien sur les dizaines et dizaines de litres (jusqu'à 5 par jour) d'eau.

  Et pas de secret : pour stimuler, il faut tirer ! Plus souvent, plus longtemps...

  Je me suis par ailleurs rendue compte que le tire-allaitement était un choix fait par beaucoup de femmes.

  Cela en choquera surement certains, mais pour ma part, cela m'a permis, même si j'ai échoué pour la mise au sein, de donner ce que je pouvais donner de meilleur à ma fille, et dans la limite de mes compétences.

  Bien sur, je retenterai l'expérience pour le numéro 2; mais chaque chose en son temps !

  Voilà pour le grand déballage, mais sait-on jamais, cela pourra peut-être servir à d'autres mamans ;)


Bonne journée !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Amandine 12/07/2012 10:21


Bonjour Cécile,


je rebondis sur votre message concernant l'allaitement qui m'a bcp touchée et interpellée car j'ai vécu une situation assez similaire. Mon fils qui a maintenant 3 mois 1/2 a rencontré les mêmes
difficultés au démarrage de l'allaitement et ne prenant pas de poids, nous sommes passés en allaitement mixte depuis qu'il a 15 jours. Je le vis encore comme un véritable échec car je tenais
énormément à l'allaitement moi aussi. Depuis, je n'arrive pas à booster suffisament ma lactation pour repasser à un allaitelment exclusif ! Je vous fécilite donc pour ce que vous avez accompli et
je veux bien qqs conseils si vous en avez ... Merci d'avance


Amandine

Cecile 17/07/2012 09:13



Merci Amandine !


Hélas, je recontre à nouveaud es difficultés maintenant que bébé 2 est là mais j'ai au moins su pallier à la lactation insuffisante en tirant bien mon lait dès la maternité, ce qui me permet
d'avoir 700mL par jour. Reste à mon fils à apprendre à manger au sein !



lolicréas 26/02/2010 14:26


super alors et dit toi que ce n'était pas de ta faute et que se sera surment différent
en tout qu'à très beau témoignage et merci d'avoir partager ton expérience avec nous
gros bisous


Cecile 27/02/2010 07:29


Merci pour tes commentaires ;)


lolicréas 25/02/2010 11:52


chaque enfant est différent, ma fille je l'ai allaiter impeccable, mon garçon trop glouton donc j'ai du passer au bib et là enceinte du 3 eme je vais alterner le sein et le biberon avec mon lait
maternelle pour que les plus grand puissent participer, n'appréhende pas pour le suivant car si ça tombe tout ira super bien


Cecile 26/02/2010 07:11


Je n'appréhende pas, je me dis que je ne peux que faire mieux !


val 20/02/2010 18:28


je ne pouvais pas passer mon chemin sans réagir à ton article et j'espère te rassurer

avec Jeanne, aujourd'hui 6 ans, l'accouchement s'est terminé un peu sur les chapeaux de roue pour elle, détresse respiratoire, épuisement, on me l'a donné que peu de temps, elle s'est endormie
avant de téter

de retour dans notre chambre, pdt plusieurs jours, impossible de la mettre au sein, tout le monde y allait de son conseil (évidemment différents les uns des autres !!!)et finalement ça a dû nous
stresser plus qu'autre chose, elle ne mangeait pas, perdait du poids et j'angoissais, bib de complément en poudre, montée de lait terrible, seins douloureux, tire-lait impossible

et puis retour à la maison après 4 jours, au calme, toutes les 2 on y est parvenue enfin, on a trouvé 2 positions qui nous convenaient, le poids est remonté

puis au bout de 2 mois 1/2, de nouveau perte de poids, pleurs ... bib de complément, j'ai essayé de tirer mon lait pour activer la lactation, manuel, électrique mais ça ne me convenait vraiment
pas, impression d'être une vache à lait

on a poursuivi en mixte pendant encore 1 bon mois puis j'ai voulu la sevrer ... j'ai gardé un sentiment d'échec pourtant

Méline née en avril dernier a pris sa dernière tétée mi-janvier à 9 mois 1/2 et là je suis fière de moi ... car tout a été différent mais pas simple

Accouchement génial, mise en peau à peau 2h, elle cherche le sein assez rapidement et trouve le "truc" très vite un rêve ... parce que non un bébé ne sait pas téter d'emblée, ce n'est pas forcément
inné et moi j'ai très bien vu la différence entre mes 2 bébés

Par la suite, trop grosse production de lait, bébé ne gérait pas le flux trop important et pleurait ... nous étions en we, pas de tire-lait, j'en ai racheté un, elle a pris des bibs de mon lait,
mais plus je tirais, plus je produisais, il a fallu ralentir, bib de lait en poudre, engorgement, cataplasmes d'argile très efficace pour soulager et désengorger,puis crevasses ... interruption de
l'allaitement pour traitement médical 4 jours, reprise de l'allaitement maternel exclusif et uniquement au sein ...

Bref aucune grossesse n'est identique, aucune naissance, aucun bébé, aucun allaitement... tu as toutes tes chances pour tes autres enfants

en tout cas chapeau d'avoir tiré ton lait si longtemps pour vraiment donner le meilleur à ta fille, moi je n'aurais jamais tenu

ouh lala que j'ai été longue ...


Cecile 21/02/2010 10:05


Mrci pour ton récit !
Je pense dans tous les cas que l'allaitement n'est pas pour tout le monde une chose naturelle et innée mais je ne me décourage pas, ce sera nécessairement mieux pour le suivant ;)


Lise 10/02/2010 07:50


Oui Cécile je comprends car Lia est née 3 semaines avant, enfin on l'a sorti pr tt dire et elle n'a jamais réussi à pendre le sein, je pense que ça joue c'est évident, tu verras un enfant n'est pas
l'autre, tu seras étonnée de voir comme finalement ils savent prendre le sein si facilement !


Cecile 10/02/2010 21:46


Je ne désespère pas, comme tu le dis, le suivant sera différent ;)


SlayerArwen 09/02/2010 21:34


Ça n'a rien de choquant ce que tu racontes, au contraire je trouve ça très bien de le dire ;)
Et très utile pour les jeunes maman, c'est un vrai parcours du combattant ce que tu as vécu, et ça prouve bien que c'est pas évident d'allaiter ;/ Je le trouve bien aussi le bouquin du Dr Marie
Thirion, je suis en train de le lire :)


Cecile 09/02/2010 21:51


Bonne lecture !


Lise 09/02/2010 18:16


Bravo Cécile pour ça, franchement j'ai allaité Maé 10 mois et Roman 3 mois,exclusivement, je n'aurais jamais pu faire que tirer, chapeau ! J'ai bcp tiré en + du sein pr Maé, et j'ai tout jeté au
final, elle n'a jamais voulu le boire au bibi la coquine !

Mes enfants ont tjs été des petits bébés (2kg600 à 2kg800), et jamais de soucis pr prendre le sein, je pense qu'effectivement une première TT dès la sortie (max 2h après puisque ça était le cas pr
Roman vu que césa) est importante, et hop tout est parti, Lia on a essayé 3 ou 4h après et elle n'a jamais réussi à prendre le sein, elle était sonnée à cause de la césa en urgence et s'endormait,
ne savait pas comment téter, j'ai été bien moins courageuse que toi, au bout de 4 jours de hurlements, j'ai abandonné !

En tt cas encore bravo pr cet allaitement, gros bisous !


Cecile 09/02/2010 21:48


Ce que je voulais dire, c'est que Nina était surement plus petite que ce qu'elle aurait du être et c'est ce qui a joué je pense ;)
Dans tous les cas, on ne saura jamais, tant pis !


Agnès 08/02/2010 20:32


Je trouve ça admirable ce que tu a fait.
Ne pas te décourager et persévérer pour le bien de ta fille.
Tu es un bel exemple à suivre. Vraiment.


Cecile 09/02/2010 14:16


Merci Agnès mais mon allaitement est fini depuis un mois et demi, je n'en pouvais plus ;)


Les créa d'Isa 07/02/2010 22:18


Bravo à toi et à ta persévérance ,malheureusement pour moi ce ne fut pas le cas,mais en voyant mes enfants aujourd'hui je suis rassurée,c'est certain qu'ils auraient été moins malades pendant leur
enfance
à+
Isa


Cecile 08/02/2010 06:19


Merci Isa !


Loandre 07/02/2010 17:35


Oui c'est bien de parler de la leche league, je viens de m'acheter le livre et il n'est pas mal du tout. C'est un gros volume et pas mal de mamans parlent de leur expériences ce qui aide pas mal!


elodie 07/02/2010 12:57


C'est déjà super ce que tu as fait. Moi pour Louis je me rends compte maintenant de la chance que j'ai eu car il a toujours bien tété. En tout je l'ai allaité 20 mois. J'ai tiré aussi au travail
pdt 4 mois.Que du bonheur!!

Par contre à Périgueux je n'ai vu que des super sages femmes. Nous avions même une liste de personnes pro allaitement à contacter à n'importe quelle heure pour du soutien.

Tu peux aussi pour le deuxième penser à la leche ligue qui sont implantés un peu partout.


Cecile 07/02/2010 13:47


Je suis admirative, bravo à toi !
Il y a le même système à Cahors de "ligne téléphonique" mais quand on est un peu réservée comme moi, c'est pas évident.


Loandre 07/02/2010 11:34


Merci beaucoup de partager cette expérience.
J'appréhende moi même l'allaitement de mon 2eme bébé suite a l'échec que j'ai eu avec le premier. J'hésitais à m'acheter un tire lait mais plus maintenant...


Cecile 07/02/2010 12:50


Pense également au tire-lait que tu peux louer à la pharmacie. Il me convenait très bien, bien que volumineux, mais c'est le plus efficace que j'ai eu. Et avec une prescription du médecin, c'est
remboursé par la sécu ;)
J'ai également utilisé le Avent au boulot, car plus pratique à transporter.


La mouche Stésté 07/02/2010 10:47


Et bien, tu as été très courageuse!!! Merci de partager ton expérience. Il n'est pas très évident de se faire une idée sur la question avant de le vivre réellement. J'appréhende un peu ma réaction,
mais j'ai quand même décidé de tenter l'allaitement et on verra bien.
Le plus triste, c'est que souvent, la maman culpabilise de ne pas être à la hauteur de ses espoirs. Mais ta petite fille m'a l'air plutôt en forme et en bonne santé!!!

Bisous, Stéphanie


Cecile 07/02/2010 12:49


Merci
Je pense que si tu es motivée et que tu as de bons conseils, c'est déjà la plus grosse partie du travail.
A savoir aussi que j'ai beaucoup entendu dire que les bébés de petit gabarit (ce qui était le cas de la mienne) avaient plus de mal à téter au départ.
Pour ma part, je culpabilise, mais de ne pas avoir réussi ce geste qui semble si naturel, car par ailleurs, je sais que j'ai également ce qui était le mieux pour que ma poupinette grandisse
correctement, et c'est le cas !