Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le journal de Cécile
  • Le journal de Cécile
  • : Bienvenue sur le Journal de Cécile ! Vous y découvrirez des photos de mes réalisations en perles, animaux, arbres, fleurs, bijoux et tissages, des schémas, mes coups de coeur... N'oubliez pas de laisser vos commentaires !
  • Contact

Partenariats

LOGO SCRAPCOOKING MARQUE DEPOSEE

 

 

cakemart france weblogo logo

Info

 
Aucun patron ne sera envoyé, les références de chaque modèle sont indiquées dans chaque article.



 
 

Une réalisation vous plait ? N'hésitez pas à visiter ma boutique en cliquant sur ce logo ;)

 

 

Instagram

 

Suivez-moi également sur Instagram !

 

Et sur Pinterest !

 

patrons.gif
Retrouvez des articles de loisirs créatifs dont je n'ai plus l'utilité sur A little mercerie.

 

 

J'aime m'y promener

Conseillère Guy Demarle

15 octobre 2007 1 15 /10 /octobre /2007 20:59
J'ai beaucoup repensé à ce texte, ces dernières semaines... Il a été lu pour l'enterrement de mon grand-père, qui me manque beaucoup depuis déjà deux ans :

La mort n'est rien, je suis simplement passé dans la pièce d'à côté.
Ce que j'étais pour vous, je le suis toujours. Donnez-moi le nom que vous m'avez toujours donné, parlez-moi comme vous l'avez toujours fait.
N'employez pas un ton différent, ne prenez pas un air solennel ou triste.
Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.
Priez, souriez, pensez à moi, priez pour moi.
Que mon nom à la maison soit prononcé comme il l'a toujours été, sans emphase d'aucune sorte, sans trace d'ombre.
La vie signifie tout ce qu'elle a toujours signifié. Elle est tout ce qu'elle a toujours été. Le fil n'est pas coupé.
Pourquoi serais-je hors de votre pensée, simplement parce que je suis hors de votre vue ?
Je vous attends. Je ne suis pas loin, juste de l'autre côté du chemin.
Vous voyez... tout est bien



PS : J'ai deux auteurs différents pour ce texte, j'étais persuadée qu'il était de Charles Péguy mais j'ai vu sur un autre blo qu'il aurait pu être écrit par Henry Scott Holland. Si quelqu'un connait le véritable auteur... ;)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

BLANDISH 29/05/2010 18:28


pour loisel : notre amour pour toi reste 1 jardin


loisel 25/11/2008 01:58

Bonsoir,

Il y aura 1 an le 17 Décembre que mon époux est décédé.
Mes filles et moi avons commandé une jardinière en granit avec sa photo et nous souhaitions faire inscrire dessus : "s'il poussait une fleur à chacune de nos pensées pour toi, la Terre serait un immense jardin" mais hélas le texte est trop long par rapoort à la place qu'il nous reste sur la jardinière, nous pouvons nous permettre 30 à 45 lettres maximum, nous sommes bloquées pour trouver d'autres mots car celle-ci nous plaisait tant que plus rien ne sort de notre coeur alors que nous savons avec nos mots ce que nous voulons lui dir.
Auriez-vous une idée de phrase qui ne fasse pas "cliché"?
Je vous en remercie.
Cordialement

Cecile 25/11/2008 08:19



Désolée de ne pouvoir vous aider, je ne suis pas très fortes en mots, juste une amatrice de ces derniers...


Bon courage !



sophie 09/02/2008 16:33

Il s'agit bien d'H.Scott Holland, voici l'intégralité du texte...

La mort n’est rien
Je suis simplement passé dans la pièce à côté.
Je suis moi. Tu es toi.
Ce que nous étions l’un pour l’autre, nous le sommes toujours.
Donne-moi le nom que tu m’a toujours donné.
Parle-moi comme tu l’as toujours fait.
N’emploie pas de ton différent.

Ne prends pas un air solennel ou triste.
Continue à rire de ce qui nous faisait vivre ensemble.
Prie. Souris. Pense à moi. Prie pour moi.
Que mon nom soit toujours prononcé à la maison comme
il l’a toujours été.
Sans emphase d’aucune sorte et sans trace d’ombre.

La vie signifie ce qu’elle a toujours signifié.
Elle reste ce qu’elle a toujours été. Le fil n’est pas coupé.
Pourquoi serais-je hors de ta pensée,
Simplement parce que je suis hors de ta vue ?
Je t’attends. Je ne suis pas loin.
Juste de l’autre côté du chemin.
Tu vois, tout est bien.

Cécile 09/02/2008 18:03

Merci Sophie pour cette recherche et la réponse ;)

Gana 15/10/2007 22:37

Bonsoir,
Je me permets de te répondre car je travaille dans le funéraire, plus particulièrement dans les textes à graver sur les plaques funéraires (je sais ça peut paraître un peu morbide, mais il en faut...) et ce texte est très souvent cité, et il vient de Charles Péguy, d'après un texte de Saint Augustin, c'est un très beau texte, très profond... De plus, habitant dans l'Orléanais et Charles PEGUY étant né à Orléans, il a un musée dans le centre ville qui lui est dédié et où l'on peut voir ce célèbre poème qui ne laisse jamais indifférent celui ou celle qui le lit.
Si j'ai pu t'éclairer tant mieux...
Bonne continuation !
Biizz, Gana

Cécile 15/10/2007 22:43

Merci pour toutes ces précisions, Gana ;)